Comment rédiger un plan de gestion de données?

Le plan de gestion de données, c’est ce monument de littérature dans lequel on te demande de préciser tes formats de fichier et tes solutions de sauvegarde. Le PGD, comme les spécialistes aiment l’appeler (ou DMP pour “Data Management Plan“), est surtout un document très utile pour éviter les mauvaises surprises liées à une mauvaise gestion des données:

– Fichiers introuvables (ou difficilement), car mal nommés

– Fichiers inaccessibles, car corrompus ou enregistrés dans un format devenu obsolète

– Fichiers volés ou endommagés, suite à une mauvaise gestion de la cybersécurité

– Fichiers perdus, à cause d’une mauvaise politique de sauvegarde

– Fichiers non diffusables, pour des raisons juridiques et/ou éthiques

– Fichiers oubliés ou méconnus, alors qu’ils pourraient être utiles à de nouvelles recherches

– Fichiers inutilisables, faute de métadonnées (auteur, version, date, …)

– …

Autant de problèmes fréquents qui peuvent être évités, à condition de suivre le proverbe “mieux vaut prévenir que guérir”. Le plan de gestion de données est idéal pour cela, car il permet d’anticiper les erreurs (et autres oublis) en structurant dès le début d’un projet de recherche une réflexion globale sur les bonnes pratiques de travail à mettre en place.

Personnellement, j’adore les PGD, parce qu’ils associent deux de mes activités favorites: la rédaction et la méthodologie de la recherche. Même si on verra que la rédaction est en réalité assez anecdotique dans l’expérience.

Continuer la lecture de Comment rédiger un plan de gestion de données?
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search